CAILLOIS ET LES CAILLOUX

Roger Caillois à la bourse aux minéraux de Sainte Marie aux Mines
Ecrivain  aux intérêts multiples, Roger Caillois (Reims 1913 - Paris 1978) traverse, dans sa longue carrière  d’essayiste, les domaines les plus disparates : du rêve au mythe, de l’étude des insectes et des minéraux  à la critique littéraire. Pour comprendre son intérêt pour les pierres, il faut remonter au Groupe surréaliste dont il est membre de 1932 à 1934.
Pendant cette brève période, il apprend qu’il y a des objets ( en général des objets naturels ) qui évoquent des “ images affectives ” dans la psyché humaine. La rupture avec les surréalistes est due au fait que le surréalisme veut utiliser ces images pour étonner, pour montrer un monde qui va au-delà de la réalité, alors que pour Caillois ces images sont dans la réalité et elles gouvernent les actions rationnelles et irrationnelles de l’homme, surtout de l’homme moderne.